INNOVATION — Prix Krebs 2023, un très beau millésime

 — Modi­fiée le 31 août 2023 à 06 h 08 

#BrigadeInside — Chaque année, le prix Krebs récompense les innovations proposées par les sapeurs-pompiers eux-mêmes. En juin dernier, ils ont reçu leurs prix des mains du général de division Joseph Dupré La Tour. De belles idées à découvrir.

Les lau­réats du prix Krebs 2023 ont été réunis le jeu­di 1er juin afin de rece­voir leurs prix des mains du géné­ral de divi­sion Joseph Dupré La Tour.

Le prix, au nom du major-ingé­nieur Krebs, récom­pense des hommes et femmes de la BSPP, qui recherchent com­ment amé­lio­rer l’efficacité du sapeur-pom­pier. Il vise à valo­ri­ser les inno­va­tions prag­ma­tiques, fruits de l’expérience ter­rain.
Le pre­mier prix est attri­bué au ser­gent-chef Nico­las Bou­din et au ser­gent Cyril Gales (41e cie, GAS) pour le dis­po­si­tif d’urgence de récu­pé­ra­tion et de cana­li­sa­tion des eaux (DURCE). Le DURCE est un dis­po­si­tif facile et rapide à mettre en place pour récu­pé­rer les
écou­le­ments d’eau pro­ve­nant des ins­tal­la­tions tech­niques (type sprink­leur), per­met­tant de pré­ser­ver effi­ca­ce­ment les col­lec­tions des musées.
Le second prix est accor­dé au capi­taine Phi­lippe Le Pape (44e cie, GFIS) pour la lance d’instruction N2 O2 (LINO). La LINO est un dis­po­si­tif per­met­tant de gon­fler en air les éta­blis­se­ments d’attaque et ain­si de tra­vailler les tech­niques de recon­nais­sance et d’engagement sans l’utilisation sys­té­ma­tique de l’eau. Elle ne se sub­sti­tue pas aux éta­blis­se­ments en eau mais offre un com­plé­ment très simple d’usage pour tra­vailler ces tech­niques ou encore manœu­vrer et s’exercer dans des locaux non pro­pices à l’utilisation de l’eau.
Le lieu­te­nant Jean-Bap­tiste Cui­not (28e cie, GIS 3) a reçu le troi­sième prix pour le plan mural 2.0. Le PLAN MURAL 2.0 s’inscrit dans la manœuvre de numé­ri­sa­tion des outils tac­tiques et vise à valo­ri­ser les don­nées opé­ra­tion­nelles répar­ties sur dif­fé­rents sup­ports. L’objectif est que les chefs d’agrès et chefs de garde aient une meilleure conscience de la situa­tion glo­bale au départ des secours. Il est expé­ri­men­té au centre de secours Nan­terre.
L’innovation par­ti­ci­pa­tive, qui se tra­duit par le dis­po­si­tif des fiches d’idées nou­velles et le prix Krebs, contri­bue à l’innovation.
Ali­men­tée par les mili­taires du rang, les sous-offi­ciers et les offi­ciers du corps, cette démarche consti­tue un vivier inta­ris­sable d’idées et d’initiatives. Elle per­met de faire remon­ter les pré­oc­cu­pa­tions du moment et à tout sapeur-pom­pier de s’investir dans la réso­lu­tion des pro­blé­ma­tiques qu’il ren­contre dans son quo­ti­dien. Cette démarche en fait un acteur appor­tant sa propre réflexion au béné­fice du collectif


À LIRE AUSSI…

LA RÉVOLUTION DIPHASIQUE (épi­sode 1) — Com­ment ça marche ?

Retour en haut