CÉRÉMONIE — Les sous-officiers dans la lumière !

 — Modi­fiée le 25 novembre 2022 à 11 h 53 

#BrigadeInside — La cérémonie de parrainage des sous-officiers 2022 a eu lieu de nuit, sous une belle mise en scène de sons et lumières. Nous vous proposons de revivre en images cet événement spectaculaire de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

La vidéo de la cérémonie en intégralité

ORDRE DU JOUR N°5

Jeunes ser­gents de la bri­gade de sapeurs-pom­piers de Paris, cette céré­mo­nie est la vôtre, dans cette cour de Cham­per­ret char­gée d’âme et d’histoire. A côté du monu­ment aux morts qui rap­pelle le sacri­fice de nos anciens, en pré­sence de vos familles, de vos par­rains, des troupes en armes et de notre dra­peau, il est bon de s’arrêter un court ins­tant, pour voir ce que vous êtes et vou­loir ce que vous serez.

Jeunes ser­gents, comme vous avez gran­di depuis le jour où vous pas­siez sous la voûte du fort de Vil­le­neuve-Saint-Georges ! A l’époque, vous aviez quit­té vos familles et le confort de vos foyers pour vous enga­ger comme sapeurs-pom­piers mili­taires et vous n’imaginiez sans doute pas tout ce qui vous atten­dait. Jeunes ser­gents, comme vous avez mûri depuis vos pre­mières inter­ven­tions, vos pre­mières gardes, vos pre­mières mis­sions en com­pa­gnie ou en état-major ! Jeunes ser­gents, fils et filles de la Bri­gade, vous avez tra­vaillé dur, vous avez cher­ché à pro­gres­ser dans tous les pans de notre métier, sur le plan tech­nique, tac­tique, humain et vous avez réus­si au terme d’une sélec­tion dras­tique à accé­der au corps pres­ti­gieux des sous-offi­ciers de la bri­gade de sapeurs-pom­piers de Paris. Vous pou­vez être fiers de votre par­cours. Et nous aus­si, vos familles, vos chefs, vos ins­truc­teurs, vos par­rains, sommes fiers de votre réussite.

En choi­sis­sant d’être sous-offi­cier, vous avez opté pour une voie exi­geante, vous avez déci­dé de commander.

Com­man­der, c’est un beau verbe pour les mili­taires que nous sommes. Il tra­duit une grande attente.

Com­man­der, c’est d’abord être res­pon­sable de la réus­site de la mis­sion. Un chef mili­taire ne choi­sit pas sa mis­sion. La mis­sion lui est confiée, elle est sacrée, il la rem­plit. Pour l’accomplir, le chef dis­cerne, décide, donne des ordres et véri­fie qu’ils sont bien exé­cu­tés. Vous serez de bons chefs car vous com­man­de­rez en étant intel­li­gents et efficaces.

Com­man­der, c’est aus­si être res­pon­sable de ses subor­don­nés, en les aimant, en les fai­sant gran­dir dans la vie quo­ti­dienne comme en opé­ra­tion, à tra­vers les encou­ra­ge­ments, les récom­penses et, s’il le faut, les sanc­tions. Vous serez de bons chefs car vous com­man­de­rez en étant exi­geants et bienveillants.

Com­man­der, c’est un beau verbe pour les mili­taires que nous sommes. 

Pho­to : CCH Syl­via Borel

Com­man­der enfin, c’est être res­pon­sable de soi-même et de ce que l’on incarne. Vous incar­nez désor­mais par votre atti­tude et votre tra­vail quo­ti­dien l’ensemble du corps des sous-offi­ciers et, au-delà, l’ensemble de la Bri­gade. Vous serez de bons chefs car vous com­man­de­rez en étant exem­plaires et solidaires.

Fina­le­ment, toutes ces res­pon­sa­bi­li­tés du chef consti­tuent un ser­vice. Du reste, le mot « ser­gent » vient du verbe latin ser­vir. En choi­sis­sant de com­man­der, vous avez choi­si de ser­vir, de ser­vir comme chef. C’est pour cela que com­man­der vous don­ne­ra des droits mais sur­tout des devoirs. Vous aurez le devoir de ser­vir la mis­sion, de ser­vir vos subor­don­nés, de ser­vir votre propre hon­neur et celui, supé­rieur, de la Brigade.

Votre par­rain, le ser­gent Pla­ci­det, au cours de sa très belle car­rière au Régi­ment a mon­tré à maintes reprises ses qua­li­tés de chef lors de nom­breuses inter­ven­tions entre 1924 et 1944. Parce qu’il accom­plis­sait cou­ra­geu­se­ment sa mis­sion de sapeur-pom­pier, parce qu’il incar­nait par­fai­te­ment le sous-offi­cier fran­çais, parce qu’il repré­sen­tait une noble idée du ser­vice de la France, le ser­gent Pla­ci­det a été pris en otage par les Alle­mands le 25 août 1944, puis déporté.

Jeunes ser­gents de la pro­mo­tion « Ser­gent Pla­ci­det », dans cette nuit de Cham­per­ret, soyez la pro­messe de l’aube, soyez l’avenir de la Bri­gade, soyez ces chefs qui com­mandent, soyez ces chefs qui aiment, soyez ces chefs au ser­vice de la France.

Le géné­ral Joseph Dupré la Tour com­man­dant la bri­gade de sapeurs-pom­piers de Paris

Quelques photos…


À LIRE AUSSI…


2 réflexions sur “CÉRÉMONIE — Les sous-officiers dans la lumière !”

  1. C’est une très belle ini­tia­tive prise par le géné­ral que de valo­ri­ser ces nou­veaux ser­gents qui avec tous leurs col­lèges sous-offi­ciers sont la colonne ver­té­brale des pom­piers de Paris comme aimait le rap­pe­ler le colo­nel Mau­rice Féger pen­dant ses 35 ans pas­sés au Régi­ment deve­nu Brigade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page